Conduire en Algérie

Information donnée sous toute réserve, car les procédures peuvent évoluer sans que le consulat en soit averti.

Le permis français suffit pour circuler en Algérie pendant les premiers mois après votre arrivée. Des ressortissants français nous ont toutefois signalé que des agents de police exigent parfois aussi la présentation du permis international. Aucune règlementation du Ministère de l’intérieur et des collectivités locales algérien et connue du consulat n’exige le permis de conduire international.

Les informations ci-dessous sont données au cas où, par précaution, vous souhaiteriez détenir un permis de conduire international.

1. Obtention du permis de conduire international en Algérie

Pour obtenir un permis de conduire international, vous devez vous rapprocher d’une agence Touring Club d’Algérie.

Vous sera demandé :
- la présentation de votre permis original
- une copie légalisée du permis national (copie à légaliser auprès d’une APC )
- deux photos récentes et identiques
- un timbre fiscal de 500 dinars.

Il vous faudra également vous acquitter des frais de dossier qui s’élèvent à 1000 dinars.

Ce permis international est valable pour une durée de 3 ans.

N’ayant pas de valeur en soi, lorsque vous conduisez en Algérie, il vous faudra toujours être muni du permis international et du permis national français.

Il existe plusieurs agences Touring Club.

Pour connaître la plus proche, je vous invite à vous rapprocher de l’agence Touring voyages d’Algérie qui en est une filiale.
Elle se situe au 03 boulevard Zirout Youcef à Alger ( tél. : 021 73 71 08 ).

Le dépôt de dossier doit se faire le matin avant 11 heures.

2. Obtention en France

Dans la mesure où, en Algérie, en dehors de la capitale, et en dehors de quelques grandes villes, il est difficile de trouver des agences du Touring Club d’Algérie, le consulat vous signale qu’un permis de conduire international peut être obtenu en France avant votre départ.

Cliquer ici pour consulter le site qui répond à cette question.

publié le 04/11/2013

haut de la page