Le transit aéroportuaire en France : définition

Page créée le 17 janvier 2012

Vous effectuez un "transit aéroportuaire" si vous venez d’un aéroport situé en dehors de l’espace Schengen puis transitez par un aéroport français sans sortir de la zone dite "internationale" ou "sous douane" pour prendre un autre vol vers un aéroport d’un pays situé en dehors de l’espace Schengen.

Si votre correspondance part le jour suivant, vous devez sortir de la zone internationale de l’aéroport pour passer la nuit dans un hôtel. Il ne s’agit donc pas d’un transit aéroportuaire, mais d’un court séjour effectué dans l’espace Schengen.

Si votre correspondance part d’un autre aéroport (Roissy alors que vous êtes arrivé à Orly, ou inversement par exemple), vous devez sortir de la zone internationale de l’aéroport d’arrivée pour rejoindre l’aéroport de départ. Il ne s’agit donc pas d’un transit aéroportuaire, mais d’un court séjour effectué dans l’espace Schengen.

Exemple  :

- vous effectuez un transit aéroportuaire si vous prenez un vol Alger-Paris puis un vol Paris-Londres ou Paris- La Havane ou Paris-New York le même jour (sans sortir de l’aéroport)

- vous n’effectuez pas un transit aéroportuaire si vous prenez un vol Alger-Paris puis le lendemain un vol Paris-La Havane : il s’agit d’un court séjour dans l’espace Schengen.

- vous n’effectuez pas un transit aéroportuaire si vous prenez un vol Alger-Paris puis Paris-Bruxelles ou Paris-Amsterdam ou Paris-Berlin, car Bruxelles, Amsterdam et Berlin se trouve dans l’espace Schengen : dans ce cas, vous sortez de la "zone internationale" de l’aéroport français (vous passez donc le contrôle migratoire) et vous prenez un vol intra-Schengen Paris-Bruxelles, Amsterdam ou Berlin ; il s’agit d’un court séjour dans l’espace Schengen.

publié le 21/10/2012

haut de la page