Cimetières : 1er plan d’action (2003-2010)

ETAT D’AVANCEMENT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D’ACTION ET
DE COOPERATION RELATIF AUX SEPULTURES FRANCAISES EN ALGERIE

Arrêté du 7 novembre 2004 relatif au regroupement de sépultures civiles française en Algérie

Le Plan d’Action et de Coopération relatif aux Sépultures Civiles Françaises en Algérie a été annoncé par le Président de la République à l’occasion de la visite d’Etat du 2 au 4 mars 2003, devant la communauté française d’Algérie.

Dès l’annonce du Plan d’Action par le Président de la République, les autorités centrales et locales algériennes ont prêté leur concours à la représentation diplomatique et consulaire française pour jeter les bases de sa mise en œuvre, en lançant notamment des travaux de nettoyage, débroussaillage, rehaussement des murs, ravalement. Cette coopération était largement engagée au moment du tremblement de terre du 21 mai. Elle n’a été suspendue que quelques semaines.

Des missions conjointes algéro-françaises ont visité quelque 250 cimetières répartis sur tout le territoire algérien et réalisé un premier inventaire des actions à entreprendre, notamment en matière de regroupement.

Les propositions des deux consulats généraux ont fait l’objet d’une réunion d’information pour la commission " cimetières " du Haut Conseil des Rapatriés, tenue le 22 mars 2004 à la demande du Ministère des Affaires Etrangères et de la Mission Interministérielle aux Rapatriés. Leur réalisation reste subordonnée à l’accord des autorités algériennes et au respect des procédures qui seront rendues publiques le moment venu.

Parallèlement, les deux consulats ont poursuivi l’action engagée de remise en état de décence des cimetières de la région d’Alger, d’Oran, d’Annaba et de Blida. La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur s’est jointe à cet effort (cimetière chrétien d’El Harrach-Maison-Carrée, et cimetière juif de Blida) ainsi que les associations locales In Memoriam. Le budget mis à la disposition des deux consulats généraux d’Alger et d’Annaba a été doublé en 2004 (respectivement 64 905 € et 32 000 €).

A la demande du Ministère des Affaires étrangères, un fonds de concours (n° 01.1.6.011) a été ouvert par le Ministère de l’Economie et des Finances pour accueillir les contributions de tiers au financement du Plan d’Action et de Coopération relatif aux sépultures civiles françaises en Algérie.


Dépôt de gerbes au Cimetière Saint Eugène Bologhine
(Chrétien, Juif, Militaire)
2 novembre 2004

Dépôt de gerbe au cimetière d’Oran

Retour

publié le 20/10/2012

haut de la page