Avocats : facilitations de la délivrance des visas de court séjour (5 juin 2011)

Page créée le 5 juin 2011

1. A titre expérimental, le consulat général de France à Alger a mis en vigueur une procédure simplifiée pour les avocats des régions d’Alger, de Béjaia, de Blida, de Boumerdès, de Médéa et de Tizi Ouzou.

Outre l’assurance-voyage, le seul justificatif exigé est une attestation établie par l’Ordre des avocats de la région d’Alger.

L’attestation mentionne l’identité de l’avocat et les coordonnées d’un contact en France (coordonnées du lieu d’hébergement) et, le cas échéant, les coordonnées d’un contact professionnel.

Cette procédure s’applique quel que soit le statut professionnel de l’avocat (libéral, fonctionnaire ou salarié).

Les avocats des régions régions d’Alger, de Béjaia, de Blida, de Boumerdès, de Médéa et de Tizi Ouzou sont invités à prendre contact avec leur Ordre professionnel pour pouvoir bénéficier de cette procédure.

2. Au terme de cette expérimentation, le consulat général établira un bilan en liaison avec l’Ordre des avocats et apportera à la procédure les améliorations nécessaires.

Si la procédure simplifiée donne satisfaction, elle sera étendue progressivement aux professions organisées en ordre professionnel réglementé en Algérie.

3. Cette procédure simplifiée est facultative. Les avocats conservent la possibilité de déposer leur demande de visa selon la procédure ordinaire s’ils le souhaitent.

4. AVERTISSEMENT : Les titulaires d’un visa obtenu à ce titre doivent être en mesure de présenter, lors de leur entrée dans l’espace Schengen, les justificatifs du motif (invitation professionnelle en cas de visite professionnelle, attestation d’accueil en cas de visite privée ou familiale) et des conditions de leur séjour (hébergement, ressources).

Le visa délivré n’autorise pas l’exercice d’une activité professionnelle en France.

publié le 20/03/2013

haut de la page